Analyse - Maître Gims feat. Shin Sekaï "ça marche"

Maitre gims feat the shin seka 84685

Encore une première, puisque c'est la première analyse d'une chanson de Maître Gims en 2016. Cela se fête, non ? Champagne ! Ne vous inquiétez pas si j'ai pour le moment peu d'inspiration pour cette introduction, Maître Gims a toujours de l'inspiration pour une mauvaise chanson. Alors accrochons nous à l'espoir de la lumière du salut, qui apparaît faiblement au loin mais peut nous guider pour nous échapper de l'obscurantisme et de Maître Gims. Wesh.

Présentation des artistes : Maître Gims et Shin Sekaï

Dans l'analyse de "Sapés comme jamais", j'avais déjà présenté Maître Gims. Mais comme il y a plein de choses à dire sur lui, je vais compléter. Commençons de suite avec un information exclusive !

Closer

Notons également que Maître Gims s'est converti en passant du Christianisme à l'Islam. Pour bien faire la transition, signalons que Maître Gims a des frères.

Pub non

Et des frères rappeurs ...

Pub non

Or, dans le groupe The Shin Sekaï il y a Dadju, le petit frère de Maître Gims. Abou Tall complète le duo, en trio aujourd'hui. J'aurai préféré qu'il vienne Abou de Tal mais bon, tant pis. C'est une jeune groupe, qui a notamment fait comme titre "Du berceau au linceul". Joyeux.

Fiche technique de la chanson :

Date de parution : 2013
Langue : Anglais, Français, Portugais
Album : Subliminal
Durée : 3 minutes 30, mais on dirait une éternité.


Sponsors :

Logo ratp 300

Onu


Etude des paroles :

Je bosse, toi tu n'es pas d'taille
Guette un peu le son, vas-y tweet
Si t'as peur du vide : dégage boy
Laisse-nous faire la 'sique

----------------------------------------------------

Le petit frère de Maître Gims chante l'introduction. Comme un signal d'avertissement ...

J'espère que tu n'as pas eu la mauvaise idée d'appuyer sur play, mais avec toi, tout est possible stupide lecteur. Bref, revenons aux paroles : Dadju utilise l'impératif, pour donner des ordres, montrer sa supériorité ("guette un peu", "vas-y", "dégage", "laisse-nous"). Pour résumer le message, le propos est le suivant : Shin Sekaï et Maître Gims font de la musique leur travail ("je bosse"), ce qui est un bel exemple d'association entre passion et métier. Le message pourrait être bon : un signe d'espoir pour toutes les personnes qui rêvent de faire de leur passion leur métier. Sauf que le message est tout autre. "Tu n'es pas d'taille" = nous on fait de la musique notre métier, donc tu n'es qu'un amateur. Cela devient prétentieux, et l'on frôle l'absurdité : Maître Gims et Shin Sekaï font de la musique pour gagner leur vie, tandis qu'une personne lambda qui ne fait pas de la musique son métier, le fait par passion, par intérêt. Sa motivation sera donc la plus efficace, puisqu'elle ne vient pas de la récompense du succès commercial à venir, mais simplement de sa passion pour la musique. Mais Dadju s'entête et se prend pour un professeur "guette un peu le son". Le verbe guetter est étrangement utilisé dans ce cas, parce que cela implique une démarche d'attention, la surveillance. C'est exagéré.

David guetta

Ensuite tweet, car twitter est un moyen de promotion et de communication très utilisé par les artistes actuels. Donc non seulement Dadju se montre odieux envers toi, le stupide lecteur, et musicien incompétent, mais en plus il souhaite que tu partages ses chansons. Le "si t'as peur du vide" peut se relier à la peur de la page blanche, de ne pas avoir d'inspiration, la leucosélophobie quoi. Et quel conseil donne ce professionnel de la musique contre cette peur ? "Dégage". Ah oui très très encourageant ! Et pour mal terminer ce début, "laisse nous faire la 'sique". Tout a été dit.

Yeah, dis-moi si y'a les condés
J'sais plus sur qui compter
Marre de vagabonder
Ah, faya burn dem
Meugiwara', Meugiwara'
Meugiwara', Meugiwara'
Meugiwara', Meugiwara'

----------------------------------------------------

Et maintenant c'est Maître Gims ... Il commence par Yeah. Expressif !

Après recherches, condés vient du portugais et désigne la police. Il dit ne plus savoir sur qui compter. Perte de confiance dans les forces de l'ordre. Maître Gims est donc un rebelle pro-anarchiste anticonstitutionnel. Il vagabonde, et dit qu'il en a marre. Mais qu'il arrête d'avoir la bougeote dans ce cas ! Le conflit psychique est donc toujours très présent chez Maître Gims.

Therapie

"Ah, faya burn dem" = Feu, brûle-les ! Il ne peut pas faire ses chansons en Français ?

"Meuguiwara" : quel jeu de mot pourri !

Wtc maitre gims

Condensé entre "Meugui", l'un des surnoms des Maître Gims et Mugiwara no Luffy personnage de One piece. Déjà que le nom de groupe "Shin sekaï" est une référence à One Piece ... Petite allégorie d'un combat entre un capitaliste et un communiste (Russie vs USA) :

Si ça marche pour toi
T'auras qu'à dire : "Bah, c'est la vie"
Ça marche pour toi
Je vous présente Paris : ma ville
Ça marche pour toi
Entre les bus et les Vélibs
Y'a grave le choix

--------------------------------------------------------

"Si ça marche pour toi t'auras qu'à dire : bah c'est la vie" : ah non, la réussite n'est pas liée au hasard, sauf si ces artistes nous prennent pour des gens tellement incompétents que nous avons besoin du hasard pour gagner, que nous ne pouvons nous en sortir que grâce à la chance (loto par exemple). Il existe des compétences chez tout le monde.

Hitler

Ah il a retrouvé la forme le petit Adolf ! Du coup je modifie mon propos. Il existe des compétences utiles chez presque tout le monde. Quoique. Peut-être pas chez toi, ô stupide lecteur. Reprenons, Dadju nous présente Paris. Très bien, commençons la visite de Paris avec Maître Gims :

Tour eiffel

Arc de triompheLouvre

 

BasiliqueMemorial shoah

C'était donc vrai ! Maître Gims est donc le nouveau chef des Nazis ! Parce que crier "la Gestapo vaincra" devant le mémorial de la Shoah c'était osé quand même. Remercions toutefois Maître Gims pour la présentation de la ville. "Entre les bus et les vélibs, y'a grave le choix" : j'ai plusieurs choses à dire. Déjà le propos est incomplet car il existe des métros, des tramways, des Rer ... qui arrivent toujours à l'heure, n'est-ce pas la RATP ?

Ensuite dire "il y'a grave le choix" c'est peut-être exagéré ... Et puis ils n'avaient aucune inspiration pour les paroles ? Parce que parler de bus et de vélibs dans une chanson c'est très fort ...

C'est la 2ème vidéo que je crée exprès pour cette analyse, donc pense à moi stupide lecteur. Twette-les !

Boum, fallait d'viner
Le p'tit garçon déploie ses ailes pour s'envoler
J'suis que d'passage, y'a vraiment pas d'quoi s'affoler
The Shin Sekaï : tu connais
Dadju, Meugui, maintenant t'en veux encore
Aussi convoité qu'cette putain d'boîte à Pandore

----------------------------------------------------------------------------------

Je ne veux aucune mauvaise blague sur "boum" dans les commentaires, d'accord ?! Ce n'est pas très malin, on a Boum et Paris dans la même vidéo. L'Etat Islamique n'a pas tenu à commenter cette chanson (tant mieux).

4464397 6 55f4 un dessin extrait de le chat passe a d6ebd62a1972e8d7431c7ac7cf3b9e9b

Ensuite on a ... une très belle alégorie de l'ascension sociale ! De la poésie dans une chanson avec Maître Gims c'est la fête ! Apéro !

Chat mexicain boit tequila apero

Le passage de Shin Sekaï est provisoire, tant mieux ... "Dadju, Meugui, maintenant t'en veux encore" :

Gorafiweekend220814

Deux photos d'affilée avec des chats, cette analyse devient beaucoup trop calinette ... Enfin bref. Dadju dit qu'ils sont aussi convoités que la boîte à pandore. Ouvrir la boîte de pandore c'est déclencher une série de problèmes et d'événements nocifs. Donc Dadju et Maître Gims sont aussi convoités que les problèmes. Tu es très stupide ô lecteur, mais tu l'es moins que ce constat : Dadju et Maître Gims convoitent les problèmes ! Zut quoi !

Quel con

La vie est trop courte pour pouvoir profiter des bons moments
Si ça marche pour toi, ça marche pour Tall, t'inquiète ap', on s'arrange
La vie est trop courte pour pouvoir profiter des bons moments
Si ça marche pour toi, cousin, c'est que ça marche pour Tall

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour Abou Tall, il ne faut pas profiter de l'instant présent mais passer le plus rapidement possible à autre chose. C'est une démarche capitaliste.

Capitalisme

Tall exploite la réussite des gens, c'est donc un profiteur. En fait, il pourrait faire partie du fisc. Ou du gouvernement. Plus les gens sont riches, plus les impôts sont importants. De même, plus ça marche pour les gens, plus ça marche pour Tall.

Gouv

Négro, c'est pas parce que j'ai pas d'crête que j'suis old fashion
Jordan, j'vole ma gueule, comme Michael
D'autre part, j'suis orgasmique, hors d'atteinte
Oh ! Ta gueule ! J'me tape des barres quand t'as l'seum
J'porte pas plainte si j'me fais fumer en tête
J'marche serein, j'ai v'là les rêves dans la tête
J'kiffe quand un bord m'accueille, j'porte mes yeuc'
Shin Sekaï, Wati-B, Neuvième Zoo', dans ta gueule

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Adolf n'a pas réagi sur Négro. Tall explique que ne pas avoir de crête n'est pas une honte, et par là il critique la course à la mode. Bizarre car il est capitaliste, la société de consommation il doit apprécier. Référence au célèbre basketteur Michael Jordan. Pourquoi pas. Aucun rapport avec la chanson mais bon ... La suite est un peu meilleure, avec le message du rêve réalisé qui réapparaît. Et j'ai une interprétation de la dernière ligne qui n'est pas forcément la bonne, mais elle est ce qu'elle est. "Dans ta gueule" : à longueur de journée, à la radio ou à la télé il y a toujours du Wati B, en permanence. C'est une réalité peu joyeuse.

Certains m'appellent "Le Fléau"
Ou "MeugiwaraNéo"
Mon son provoque la fonce-dé'
J'côtoie des gens blindés
Boss de la new generation
J'fais des sons comme personne
Do-ré-mi-fa-sol, mah ah hé oh
Foutez-moi la paix
J'ai pas la tête à faire la fête
J'ai dit foutez-moi la paix
J'ai pas la tête à faire la fête

-----------------------------------------------------

On retrouve Maître Gims. Il commence par rappeller un de ses surnoms : Le Fléau. Je tiens à préciser qu'un fléau, c'est négatif, c'est un poids qui tombe, un problème. Maître Gims est-il masochiste ? Découvrez tout de suite en images les pires surnoms de Maître Gims :

Surnoms

Il dit ensuite que sa musique nous rend bourré. Moi je dirais plutôt qu'il faut être bourré pour apprécier sa musique mais bon ... Ensuite il nous fait une crise de prétention, où il nous rappelle qu'il fait partie de la haute société en cotoyant des personnes riches, si j'étais de bonne humeur j'aurais dit que c'est un message pour croire à l'ascension sociale, mais non. Il dit qu'il est le meilleur musicien en donnant un exemple : "Do ré mi fa sol". QUOOIIIIIIII ? Je ne suis absolument pas musicien, mais ces notes, c'est la base de la musique, il n'y a pas plus simple, je ne vois vraiment pas ce qu'il y a à se vanter de connaître ces notes. Une personne spécialisée dans un domaine ne se trompe jamais sur une question très facile.

Ah si pardon. Je crois avoir fait le tour des paroles, je vais foutre la paix à Maître Gims. Vive l'ONU !

 

Commentaires youtube :

Capture 1

Pas mieux.

Capuche

Comment a-t-il eu 3 pouces verts ?

Fan gims

Un commentaire d'une fan de Maitre Gims qui ne fait pas trop de faute d'orthographe c'est rare.

Gays

Adolf Hitler : "Soyez fiers d'être déportés"

Lunettes

Wtc maitre gims

Pedophile

Un commentaire surprenant ... pouvez-vous avancer des preuves s'il vous plaît ?

Trimestre

8/20 ? Aïe, il va venir au rattrapage ...


Note de la chanson :

La chanson ne délivre pas de message particulier. C'est la chanson commerciale de base avec des placements de produit et du son en rythme. Au niveau technique, relevons quand même la belle allégorie de l'enfant qui déploie ses ailes pour s'envoler. Mais à part ça ...

Note technique : 4/10
Note artistique : 2/10

NOTE FINALE : 6/20

C'est terminé ! A bientôt pour l'analyse suivante, d'ici là si vous êtes boulangers soyez fiers de connaître la différence entre croissant et pain au chocolat. Wesh.

rap de merde Shin Sekaï Maître Gims analyse chanson