Accueil

Bienvenue sur Parlons Chansons, un site de décryptage des paroles de chansons.


Avertissement : Les critiques qui pourront être dites ici ne visent en aucun cas l'artiste, mais la chanson, donc si je dis qu'un texte est mauvais, je ne remet pas en cause l'ensemble de la carrière de l'artiste, et d'ailleurs quoi qu'il arrive et quoi que je dise, la carrière de l'artiste est ce qu'elle est. De plus, il y a évidemment une question d'interprétation, et je conçois parfaitement que d'autres personnes interprétent différemment.

Informations changement de sites

Ce site a été un franc succès, c'est pour cela que j'élargis ma palette artistique, je vous invite à passer sur http://marrant-iroise.e-monsite.com/

Un dernier souvenir pour la route : Livre ou est le alivre-ou-est-le-a.pdf (1.7 Mo)

GIGN numéro 3

Un nouveau numéro pour Avril, mois de blague s'il en est. Gign 3gign3.pdf.

GIGN numéro 2

Le numéro d'avril disponible !

Gign 2gign-2.pdf (2.31 Mo)

GIGN numéro 1

Le premier numéro qui en appele d'autres !

GignGign (1.24 Mo)

Analyse - Renaud "Toujours debout"

Maxresdefault 1

Et si la solution contre les mals de dos étaient de ne plus s'assoir, et de ne plus s'allonger ? La 2ème question, sous-entendue, est la suivante : "les chaises, tabourets et lits sont-ils encore utiles ?". Renaud, artiste engagé, avec des convictions fortes a fait son choix : non. Il préfère rester debout. Dans le RER ça ne pose pas de problèmes, parce que de toute façon il y a tellement de monde qu'il est impossible de s'assoir. En revanche Renaud devait être un élève perturbant en cours, parce que s'il ne voulait pas s'assoir ... Enfin bref, il est toujours debout, et moi je suis toujours con quand arrive le moment de faire une analyse.

Lire la suite

Analyse - Yannick Noah "On court"

On court

La vie est la source de multiples paradoxes, et de changements constants. C'est l'alternance de choses joyeuses (une démission d'un membre du gouvernement), tristes (quand on traverse une ville qui a un tramway mais qu'on en voit pas quand on passe en voiture), douloureuses (une chanson de Maître Gims), déprimantes (un album de Maître Gims). Ce n'est pas un long fleuve tranquille, la preuve encore aujourd'hui avec cette chanson qui ne va pas vous enchanter à priori, un titre composé par Yannick Noah. La vie est étonnante, vraiment, car on peut être héros un jour, mais détesté plus tard. La France applaudissait Yannick Noah en 1983 quand il remportait Roland Garros. Il s'est reconverti chanteur, malheureusement pour nos oreilles.

Lire la suite

Analyse - Alain Souchon et Laurent Voulzy "Derrière les mots"

Alain souchon laurent voulzy

J'ai la pression, je ne parle pas de la bière, car j'étudie la poésie et le romantisme de ce duo magique, ces deux formidables chanteurs, qui par leur voix magique font rêver nos oreilles et nous transportent dans un univers de douceur et d'humanité. Non je plaisante.

Lire la suite

Analyse - Maître Gims feat. Shin Sekaï "ça marche"

Maitre gims feat the shin seka 84685

Encore une première, puisque c'est la première analyse d'une chanson de Maître Gims en 2016. Cela se fête, non ? Champagne ! Ne vous inquiétez pas si j'ai pour le moment peu d'inspiration pour cette introduction, Maître Gims a toujours de l'inspiration pour une mauvaise chanson. Alors accrochons nous à l'espoir de la lumière du salut, qui apparaît faiblement au loin mais peut nous guider pour nous échapper de l'obscurantisme et de Maître Gims. Wesh.

Lire la suite

Analyse - Ridsa "Là c'est die"

200


Première analyse de l'année 2015, l'occasion pour moi de vous présenter tous mes voeux de réussite et surtout de vous souhaiter une excellente année, sauf si vous vous appellez Pierre et/ou que vous êtes barbu. 2015 sera une année avec des analyses, des points Godwin évidemment, des délires, des mauvaises chansons de Maître Gims (pléonasme : il n'existe pas de bonne chanson de Maître Gims). Et bien sûr des trolls, pas trop tout de même, surtout envers toi le stupide lecteur. Commençons tout de suite cette année 2015 par la chanson de Ridsa "Là c'est die", littéralement "là c'est mort" histoire de commencer 2015 dans la joie. Et oui depuis le début je dis 2015, alors que c'est 2016. L'as-tu remarqué, ô toi stupide lecteur ?

Lire la suite

Analyse - Raymond Vincy feat. Henri Martinet "Petit Papa Noël"

W8baewao

La dernière analyse était sérieuse, vous comprenez que cette fois ce sera moins le cas. Je traite d'une chanson d'actualité, qui a été pourtant écrite en 1944, ou 1946 pour la version actuelle. Donc quand la jeune génération repproche aux générations précédentes d'être "ringardes", on pourrait leur répliquer qu'eux aussi ont écouté et aimé une vieille chanson. Enfin bref, voici votre cadeau de noël. HO HO HO !

Lire la suite